Afghanistan : Américains et Talibans prêts à discuter

Robert Gates, le secrétaire américain à la défense, a confirmé hier dimanche 19 juin 2011 l’engagement de pourparlers en Afghanistan entre les Etats-Unis et un certain nombre de pays d’une part et les Taliban d’autre part. Cette information avait été annoncée la veille par le président Afghan Hamid Karzaï lors d’une conférence de presse à Kaboul, officialisant pour la première fois les rumeurs de pourparlers directs entre Washington et les Taliban.

Ces discussions pourraient être la solution à ce conflit qui dure depuis dix ans déjà. Interrogé sur la chaîne de télévision CNN, Robert Gates a déclaré que les discussions ne se trouvaient encore qu’au stade préliminaire, les américains cherchant d’abord à s’assurer que leur interlocuteur parle  bien au nom du Mollah Omar, le chef des Talibans. Pour mettre un terme à l’insurrection talibane, le gouvernement afghan tente de lancer un processus de réconciliation avec certains talibans. Les Etats-Unis  soutiennent le gouvernement afghan dans ce projet mais exigent au préalable des Talibans le renoncement à la violence, la rupture de tout lien avec Al-Qaïda et le respect de la Constitution afghane.

L’officialisation de ces pourparlers intervient à un moment marqué par des progrès des forces de l’Otan sur le terrain et la perspective du désengagement annoncé par les américains qui devraient revoir à la baisse les effectifs de leurs troupes engagées dans ce conflit et qui s’élèvent à l’heure actuelle à 134 000 soldats. Lors de son intervention télévisée, Robert Gates affirmait néanmoins que peu importe les cas de figure, il restera un nombre significatif de soldats américains dans le pays.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*