Jordanie : soutien canadien au système éducatif

canada-jordanieArrivé  jeudi en Jordanie, le Premier ministre canadien Stephen Harper a promis un soutien à ce pays, notamment au secteur éducatif. Cet appui vise également les réfugiés syriens en Jordanie dont 35% sont des enfants d’âge scolaire qui fréquentent maintenant les écoles publiques du pays.
Stephen Harper a réitéré l’engagement de son pays à soutenir à hauteur de 4.7 millions de dollars l’initiative REpES (Réforme de l’éducation pour l’économie du Savoir), gérée par le ministère de l’Education de Jordanie et appuyée principalement par la Banque mondiale, l’Union européenne, le Canada, les Etats-Unis et l’UNESCO. Il sera versé dans le cadre du projet AED (Amélioration des écoles et des directions) du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada, en vue d’améliorer la qualité de l’éducation de base en Jordanie.
La contribution canadienne porte la valeur totale approuvée pour ce projet à 23.8 millions de dollars. Le ministère jordanien de l’Education est en voie d’institutionnaliser l’amélioration des écoles grâce à la création de manuels de formation et à l’établissement d’un cadre plus clair en matière de reddition de comtes et de production de rapports. Les fonds versés pour ce projet font partie des 75 millions de dollars destinés au développement en Jordanie que le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird a annoncés le 16 juin 2013. Une partie de ce financement doit aider à l’atténuation de la menace liée aux armes de destruction massive et aux matières connexes que possède la Syrie.
Le Premier ministre canadien s’est entretenu avec le roi jordanien Abdullah II sur les questions d’intérêt régional et international, à savoir la guerre en Syrie avec son flux de réfugiés, mais aussi le conflit israélo-palestinien ainsi que l’extrémisme et le terrorisme dans les pays de la région.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*