Arabie saoudite:Décret pénalisant les candidats au Djihad en Syrie

AbdullahLe roi Abdallah d’Arabie saoudite vient d’adopter un décret qui prévoit des peines de trois à vingt ans de prison pour les Saoudiens qui participent à des conflits à l’étranger. L’objectif vise à endiguer le départ des ressortissants du pays pour la Syrie.
Ce décret prévoit également des peines allant de cinq à trente ans de prison pour les Saoudiens qui rejoignent ou soutiennent des organisations considérées comme terroristes. L’arrêt du flux des Saoudiens pour la guerre sainte en Syrie devient une priorité. Les ressortissants de cette monarchie sont en effet les plus nombreux parmi les djihadistes qui luttent pour renverser le régime de Bachar al-Assad.
Une récente étude d’un service de renseignement occidental a affirmé que plus de 250 Saoudiens sont morts en combattant en Syrie sur environ 2 000 partis rejoindre les factions djihadistes liées à Al-Qaïda. Le rapport condamnait également les autorités saoudiennes accusées à demi-mots, de passivité, ou de complicité. Elles seraient même allées jusqu’à libérer certains prisonniers à condition qu’ils partent pour la Syrie.
L’Arabie saoudite est le plus grand soutien de la rebellion en Syrie. De généreux donateurs privés fournissent des dons à des groupes djihadistes et le chef des services de renseignements saoudien, le prince Bandar Bin Sultan, a soutenu le financement et la livraison d’armes à certains groupes rebelles syriens.
Mais plus le conflit s’éternise, et plus les autorités saoudiennes craignent un dangereux retour de flammes semblable à celui de l’Irak. Après l’invasion américaine de l’Irak en 2003, la branche d’Al-Qaïda en Arabie saoudite avait été renforcée par le retour des Saoudiens partis combattre l’occupant américain. Cela avait eu pour conséquence une multiplication entre 2003 et 2005 des attentats sanglants dans le Royaume.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*