La Malaisie : Le crash du MH370, une leçon pour le système de défense

hishammuddinLa tragédie du vol MH370 de Malaysia Airlines a mis à l’ordre du jour une question très importante pour la Malaisie, du point de vue stratégique. Le pays se trouve devant un constat amer de la faiblesse de son système de défense et de sécurité.
Pour son ministre de la Défense, Hishammuddin Hussein, les Malaisie doit tirer les leçons qui s’imposent. Il a appelé son pays à renforcer des capacités stratégiques, moderniser et équiper davantage son système de défense nationale, en soulignant le risque  pris, en divulguant dès les premières heures du Boeing disparu, les informations très sensibles détenues par les radars de contrôle militaires. Pour lui, l’état actuel des choses oblige la Malaisie à revoir complètement, pour l’avenir, ses besoins et ce, d’autant plus que les questions de stratégie sont actuellement débattues au sein de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-est (ASEAN), qui sera présidée, l’année prochaine par la Malaisie.
A l’occasion de la 14e conférence d’exposition des services de défense asiatiques, qui se tient actuellement à Kuala Lumpur, les autorités malaisiennes ont signé un protocole d’accord avec Global Komited Sdn Bhd, une filiale en propriété exclusive du Weststar Group of Companies et Thales UK. Ledit accord a pour objectif de procurer aux forces armées malaisiennes une large gamme de systèmes de défense aérienne basés au sol.
L’incident du MH370 a fait dire à Hishammuddin, que « la technologie de surveillance constitue un domaine d’un très grand intérêt pour son pays ». En effet, après la disparition de cet avion, depuis le 8 mars dernier, toute une gamme de technologies et de nombreuses données satellitaires ont été nécessaires pour que, seulement 17 jours plus tard, les autorités malaisiennes puissent situer sa localisation finale au sud de l’océan Indien.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*