Renforcement de la flotte de Qatar Airways

UAE-QATAR-AVIATION-COMPANY-POLITICSPlus discrète que ses voisines des Emirats arabes unis, la compagnie aérienne de Doha Qatar Airways n’en est pas pour autant moins ambitieuse. Son premier jet A 380 devrait être lancé dès le mois de juin prochain et non en décembre comme prévu précédemment.
Il s’agit du premier de ses 13 super-jumbos qui doivent donner un coup de neuf à sa flotte. Le Président-directeur général de Qatar Airways en a fait l’annonce lundi, au salon du tourisme arabe à Dubaï. Le vol est prévu pour le 20 juin et reliera Doha à la capitale britannique. Il devrait offrir le siège de première classe le plus large de l’industrie du transport aérien. Qatar Airways s’intéresse tout particulièrement à la clientèle  d’affaires en proposant des produits de première qualité avec des prix de business class.
La compagnie aérienne de Doha doit également recevoir à la fin de l’année, le premier des 80 Airbus A 350 qu’elle a commandés. Elle a dépensé au total 60 milliards de dollars pour commander 300 nouveaux appareils pour renforcer une flotte qui n’en compte jusqu’alors que 131. Le développement de Qatar Airways suit celui de la capacité du pays avec l’ouverture le mois d’avril, de l’aéroport Hamad International Airport. Prévu dans un premier temps pour accueillir 30 à 45 millions de personnes chaque année, il devrait être agrandi pour porter cette capacité à 80 millions par an.
Les compagnies aériennes du Golfe, Emirates, Etihad et Qatar Airways, se posent en leaders du secteur. Après l’annonce par Etihad du lancement de la première classe la plus luxueuse au monde à 25 000 euros en aller simple vers Londres, elles souhaitent que les projets d’aéroports géants qu’elles ont initiés soient soutenus par les autorités militaires grâce à une plus grande ouverture de l’espace aérien aux compagnies aériennes étrangères.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*