Situation explosive dans les territoires palestiniens

un-palestinien-sur-le-site-d-un-precedent-bombardementL’aviation israélienne a mené dans la nuit de samedi à dimanche plusieurs frappes sur la bande de Gaza, en représailles à des tirs de roquettes qui ont provoqué samedi un incendie dans une usine de peinture à Sdérot, dans le sud d’Israël.
Selon un porte-parole de l’armée israélienne, les frappes aériennes, au nombre de 12, ont ciblé plusieurs « sites d’activités terroristes ». Le Hamas a annoncé que ces raids avaient fait deux blessés légers et causé des dégâts matériels dans les principales localités de l’enclave palestinienne. L’opération israélienne était une réponse aux tirs de 12 roquettes vendredi et samedi sur le sud d’Israël par des groupes armés palestiniens à Gaza.
Ce regain de tension dans la région est une conséquence de l’enlèvement le 12 juin dernier de trois jeunes israéliens dans le sud de la Cisjordanie occupée et des mesures prises en conséquence par les autorités israéliennes. Ces dernières ont lancé l’opération « Gardien de nos frères » qui a entraîné la mort en Cisjordanie de cinq Palestiniens par des soldats israéliens et l’arrestation de près de 400 personnes dont la plupart sont des membres du Hamas qu’Israël accuse, dès le début, d’être à l’origine de l’enlèvement. Les deux principaux suspects, dont les identités ont été révélées par le Shin Beth, le service de la sécurité intérieure israélien, sont des membres actifs du mouvement islamiste palestinien.
En deux semaines, 25 roquettes et obus de mortier ont été tirés de Gaza sur Israël, auxquels l’armée israélienne a systématiquement répondu par des raids nocturnes. La correspondante militaire de la radio publique israélienne a indiqué dimanche, ne pas complètement exclure le déclenchement sous peu d’une « opération d’envergure » de l’armée israélienne sur la bande de Gaza.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*