Syrie : SOS de Human Rights Watch sur la situation des femmes

syrie-hrwHuman Rights Watch a publié mercredi, un rapport accablant sur le traitement des femmes dans le cadre de la guerre civile en Syrie, aussi bien de la part du gouvernement de Damas et de ses sympathisants que des rebelles.
Arrestations, détentions arbitraires, mauvais traitements, actes de harcèlement et de torture, le rapport de 47 pages intitulé « We Are Still Here : Women on the Front Line of Syria’s Conflict » (Nous sommes toujours là : Les femmes en première ligne du conflit en Syrie) apporte un éclairage sur un aspect souvent négligé du conflit syrien.
Les femmes les plus concernées par ces exactions sont des militantes des droits des femmes, mais également des travailleuses humanitaires. Les oppressions vont jusqu’à des restrictions discriminatoires concernant leur habillement et leurs déplacements, surtout de la part de groupes extrémistes tels que l’EIIL (Etat Islamique en Irak et au Levant). Le rapport établit le profil de 17 femmes syriennes sur base d’entretiens réalisés avec 27 femmes réfugiées et représentantes de 7 entités prestataires de services basée à Gaziantep et à Kilis, en Turquie, en mars et avril 2014. Elles ont été identifiées seulement par leur prénom ou un pseudonyme.
Le CEDAW (Comité des Nations unies pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes) devait procéder jeudi à un examen de la situation des femmes syriennes à Genève. Human Rights Watch espère un terme aux exactions contre les femmes ainsi qu’à l’impunité dont jouissent leurs auteurs.
Les missions d’informations d’Human Rights Watch en Syrie et dans les pays voisins depuis le soulèvement de mars 2011 ont permis la constitution d’une solide documentation sur les différentes violations des droits humains commises par toutes les parties du conflit.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*