Etats-Unis : Améliorer la gestion de l’afflux d’enfants migrants

b-obamaDevant l’afflux d’enfants migrants, le président américain Barack Obama a sollicité mardi auprès du Congrès, la mise à disposition en urgence d’une enveloppe de 3,7 milliards de dollars qui servira à mieux prendre en charge ce phénomène migratoire.
Pour le chef d’Etat US, il s’agit d’ « une situation humanitaire d’urgence ». Ainsi, la somme demandée devrait-elle permettre d’augmenter les capacités d’accueil des personnes en situation irrégulière et, également, l’effectif des juges s’occupant de ces cas tout en  renforçant la surveillance de la frontière. Cet afflux d’enfants clandestins a particulièrement crû au niveau de la frontière avec le Mexique.
A ce propos, le même budget sera aussi consacré à l’amélioration des conditions de détention des mineurs arrêtés à la frontière. En formulant sa demande, la Maison-Blanche a été on ne peut plus clair : «Sans crédits supplémentaires, à moins de prendre des mesures extraordinaires, les agences ne disposeront pas des ressources suffisantes pour répondre à la situation de façon appropriée », a-t-elle prévenu.
En effet, pas moins de 52 000 enfants sans-papiers non accompagnés ont été interpellés, depuis octobre dernier, à la frontière séparant le Mexique des USA. Une bonne partie de ces mineurs sont originaires du Guatemala, du Honduras et de Salvador. Comme si cela ne suffisait, de milliers d’autres enfants accompagnés de leurs proches ont été arrêtés. En l’espace d’un an, les statistiques sur les arrestations des mineurs ont doublé. Et, selon des estimations officielles, il est possible que plus de 90 000 enfants aient été interpellés en 2014, soit 15 fois plus qu’en 2011.Pour gagner les Etats-Unis, ces mineurs doivent, pour la plupart, traverser le Rio Grande. Des fois très jeunes (3 ou 4 ans seulement), ils arrivent souvent dans un état piteux, affamés et déshydratés.

A propos de Fitzpatrick 1334 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*