Journée des plus sanglantes du conflit entre Israël et le Hamas

La journée de dimanche a été la plus sanglante depuis le lancement le 8 juillet dernier de l’opération Protective Edge (« Bordure Protective ») par Israël pour neutraliser les capacités militaires du Hamas, avec la mort d’au moins 100 Palestiniens, portant les pertes totales des Gazaouis  à 438, et de 13 soldats israéliens. Elle  a été marquée par le pilonnage sanglant de Chajaya, une banlieue à l’est de la ville de Gaza, située non loin de la frontière israélienne. Les bombardements israéliens ont tué au moins 62 civils palestiniens, ce qui en fait les bombardements les plus meurtriers depuis la guerre de 2008-2009 dans l’enclave palestinienne.

sanglante-gaza
L’armée israélienne a justifié cette attaque, affirmant que le Hamas se servait de cette zone civile pour placer ses roquettes, ses tunnels et ses centres de commandement. Elle a rendu le Hamas responsable des pertes civiles quand le mouvement islamiste leur aurait demandé d’y rester alors que Tsahal les aurait prévenus depuis plusieurs jours d’évacuer. Les dirigeants palestiniens et la Ligue arabe ont accusé Israël de commettre un crime de guerre et Mahmoud Abbas en a appelé au Conseil de sécurité des Nations unies.

L’offensive israélienne a déjà fait parmi les Palestiniens 438 tués, plus de 3 000 blessés, des civils pour l’essentiel, et 81 000 personnes déplacées. De son côté, l’armée israélienne a perdu hier 13 soldats de la brigade d’élite Golani et comptabilisé au moins 55 blessés. Pour la première fois depuis la guerre du Liban en 2006, le nombre des pertes militaires israéliennes s’élève à 18.Les Brigades Ezzedine al-Qassam, le bras armé du Hamas, ont revendiqué dimanche soir l’enlèvement du soldat israélien Shaul Aaron, une information que l’armée israélienne serait en train de vérifier.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*