Etats-Unis – Malawi : Suspension du Millenium Challenge Corporation

Par la voie d’un communiqué, les Etats-Unis ont rendu public ce mardi 26 Juillet la suspension provisoire de l’aide qu’ils accordent au Malawi dans le cadre du « Millenium Challenge Corporation » (MCC), un programme dont bénéficie plusieurs pays en développement à condition de respecter la démocratie et les Droits de l’Homme. Cette décision intervient en corollaire de la répression sanglante d’émeutes antigouvernementales mercredi 20 juillet dernier par les autorités du pays d’Afrique Australe, ayant causé la mort de 19 personnes et plus d’une centaine de blessés. Le Malawi sera privé, du moins momentanément, des 350 millions de dollars américains qui devaient lui revenir par l’entremise du MCC, comme le stipulait un accord signé en avril dernier et portant sur le développement du secteur de l’énergie. « Le MCC est profondément inquiet des récents événements ayant eu lieu au Malawi et cesse immédiatement toutes ses opérations afin de réexaminer son partenariat avec le Malawi » stipulait le communiqué du programme américain. En outre, le Conseil d’Administration de celui-ci prévoit de mener ses propres investigations en vertu des conclusions desquelles il va décider soit d’une suspension à long terme soit carrément de l’arrêt total de la coopération des Etats-Unis et du Malawi au travers du MCC. C’est donc le peuple malawite qui va, une fois de plus, pâtir des égarements de ses dirigeants. L’aide du MCC à présent suspendue, la fourniture électrique, qui était la priorité du programme américain, va peiner à s’améliorer dans le pays, ce qui constitue un énorme coup d’arrêt au développement déjà lent de ce pays. Etant donné que les américains n’ont pas encore totalement fermé la porte, le président Bingu wa Mutharika peut encore jouer la carte de la diplomatie afin de redorer le blason de son administration et, ainsi, être à nouveau dans les bonnes grâces de Washington.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*