Yémen : l’Etat islamique revendique de sanglants attentats

ei-yemenDans un communiqué publié sur Internet, le groupe djihadiste Etat islamique a revendiqué les attentats qui ont fait au moins 142 morts ce vendredi dans des mosquées au Yémen. Des centaines d’autres personnes ont été blessées.

Trois attentats suicide ont frappé deux mosquées à Sanaa à l’heure de grande prière. Dans sa revendication, l’Etat islamique évoque l’implication de cinq kamikazes. Selon les faits recueillis, deux kamikazes se sont fait exploser à la mosquée Badr, dans le sud de Sanaa. Le premier en plein pendant la prière hebdomadaire de midi et le second à l’entrée de ce même lieu de culte au moment où les fidèles prenaient la fuite. Un troisième kamikaze a attaqué une autre mosquée du nord de la capitale. Un quatrième attentat suicide a eu lieu à Saada, bastion des Houthis dans le nord du pays, où un kamikaze s’est fait exploser devant une mosquée mais sans faire de victime, les forces de sécurité l’ayant empêché d’y pénétrer.

Ces attentats sont les premières attaques revendiquées par l’Etat islamique au Yémen et également la plus sanglante attaque depuis la prise de la capitale du Yémen par les miliciens chiites Houthis fin janvier. Dans sa revendication, l’Etat islamique prévient que les attaques de ce vendredi ne sont que « la partie  émergée de l’iceberg » et que d’autres suivront contre les Houthis. Ceux-ci constituaient l’essentiel de l’assistance des mosquées ciblées. Parmi les morts figure l’imam de la mosquée Badr, Al-Mourtada ben Zayd al-Muhatwari, un important responsable religieux de la milice.

L’Etat islamique a marqué une accélération dans ses exactions. Les attentats au Yémen surviennent deux jours après un autre attentat qu’il a également revendiqué à Tunis, au musée du Bardo, qui a fait 21 morts dont 20 étrangers.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*