Israël met un terme au gel des taxes dues aux Palestiniens

israel-debloquementLe gouvernement israélien a publié ce vendredi un communiqué annonçant sa décision de mettre fin à un gel de trois mois des versements des taxes qu’il perçoit au nom de l’Autorité palestinienne, en particulier les droits de douane.

Israël va débloquer tous les fonds qu’il retenait depuis la décision de ce gel. L’Etat hébreu place cette décision sous le signe des raisons humanitaires et des intérêts d’Israël. Dans son communiqué, le gouvernement israélien explique avoir choisi de suivre les recommandations de son ministère de la Défense et du Shin Beth, le service de renseignement intérieur, affirmant officiellement ne pas avoir agi suite aux pressions internationales, en particulier européennes et américaines, qui se sont multipliées à ce sujet.

Depuis les accords d’Oslo de 1993, Israël collecte pour le compte de l’Autorité palestinienne des fonds qui représentent près de la moitié de son budget. La décision prise par Israël depuis le début du mois de janvier était une mesure de représailles aux démarches « unilatérales » des Palestiniens pour adhérer à la Cour Pénale Internationale et cette décision a privé l’Autorité palestinienne depuis cette date de près de 340 millions d’euros. L’Autorité palestinienne s’est vu contrainte de contracter des crédits auprès de banques commerciales et a décidé de ne verser que 60% des salaires à ses employés pour tenter d’amortir le choc. La situation se dirigeait dangereusement vers une déstabilisation sociale de grande ampleur avec un effondrement de l’Autorité palestinienne qui aurait laissé un dangereux vide en Cisjordanie.

L’adhésion à la CPI, qui sera effective le 1er avril, permettra aux Palestiniens de poursuivre Israël pour « crimes de guerre », des accusations qui ont été dernièrement formulées contre les Israéliens lors du conflit de l’été 2014 dans la bande de Gaza.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*