Umrah : les autorités saoudiennes donnent leur feu vert aux pèlerins étrangers vaccinés

Le gouvernement saoudien a autorisé au cours de cette semaine les voyageurs étrangers à effectuer un pèlerinage à La Mecque. Il s’agit d’un nouvel allégement des restrictions mises en place l’année dernière afin de lutter contre la propagation du coronavirus sur les lieux saints musulmans.

Les aspirants pèlerins d’origines diverses ont désormais la possibilité de solliciter à effectuer le petit pèlerinage à La Mecque, autrement appelé « Umrah », au cas où ils sont capables de prouver qu’ils ont reçu un vaccin contre le Covid-19 approuvé par les autorités saoudiennes. La nouvelle politique est en vigueur depuis lundi dernier.

A propos, les vaccins fabriqués par les laboratoires AstraZeneca, Johnson & Johnson, Moderna et Pfizer-BioNTech sont approuvés par le gouvernement saoudien. En outre, les étrangers ayant reçu deux doses des vaccins Sinopharm ou Sinovac ne peuvent entrer sur le sol saoudien qu’au cas où ils ont aussi reçu une troisième injection de l’un des quatre vaccins approuvés par ce pays.

Pendant que le coronavirus se propageait l’an dernier, les autorités saoudiennes ont privé les voyageurs étrangers du principal pèlerinage, le hajj, dans le cadre duquel, en temps normal, des millions de pèlerins se rendent sur les lieux saints islamiques.

Les croyants musulmans dont la santé et la situation financière le permettent sont tenus d’accomplir, au minimum une fois dans leur vie, le hajj, qui fait partie des cinq piliers de l’Islam.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*