Syrie : le régime de Bachar al-Assad enchaîne les déconvenues militaires

deconvenue-militaireLes forces fidèles au président syrien Bachar al-Assad ont perdu samedi dernier la ville stratégique de Jisr al-Choughour. Cette nouvelle déconvenue survient un mois après la prise d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, et confirme la mauvaise passe du régime de Damas face à la rébellion islamiste dominée par Al-Qaïda.

Hier matin, les rebelles poursuivaient leur offensive en s’emparant d’une importante base de l’armée syrienne à al-Qarmid, s’appropriant au passage un important arsenal d’armes lourdes et de tanks. La prise de Jisr al-Choughour ouvre la voie aux rebelles syriens vers Hama, dans le centre du pays, et surtout vers Lattaquié. Fief de la communauté alaouite, secte issue du chiisme minoritaire en Syrie et à laquelle appartient Bachar al-Assad, la ville de Lattaquié sur la côte méditerranéenne est vitale pour le régime syrien. Elle fournit au pouvoir et à l’armée syrienne un grand nombre de ses cadres et assure le ravitaillement en armes et en vivres de la capitale. Colonne vertébrale du régime, l’axe Lattaquié-Homs-Damas reste aujourd’hui solide. Mais si leur fief était attaqué, les Alaouites pourraient délaisser la bataille de Damas où se retrouvent toutes les infrastructures du régime syrien.

Avec ses alliés du Hezbollah libanais occupés à sécuriser Damas et la frontière libanaise, l’armée syrienne peine à faire face aux mouvements djihadistes, le Front al-Nosra et l’organisation de l’Etat islamique, ainsi que l’Armée syrienne libre. Les forces loyalistes ne peuvent nier les défaites qu’elles ont concédées mais certains experts les relativisent. Les victoires les plus significatives de l’opposition ont toutes été enregistrées dans des zones qui étaient loin d’être acquises à Damas, ce qui suggère que, malgré sa situation actuelle délicate, Bachar al-Assad est encore loin d’être défait.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*