Arabie Saoudite : vaste remaniement au sommet du Royaume

king-ksaLe roi saoudien Salmane a désigné mercredi un de ses fils comme nouveau prince héritier. Aussi est-il désormais second dans l’ordre de succession. Il n’aura donc fallu au roi Salmane que trois mois au pouvoir pour opérer un remaniement d’envergure. Comme si cela ne suffisait pas, le dirigeant saoudien a remercié, par la même occasion, le prince Saoud al-Fayçal, qui occupait le poste de ministre des Affaires étrangères depuis quatre décennies. Ce portefeuille a été confié à Adel al-Jubeir, qui est l’ambassadeur saoudien aux Etats-Unis et non membre de la famille royale.

Le chef d’Etat saoudien est passé par un décret rendu public mercredi matin pour remplacer l’héritier au trône, le prince Moqren, par le ministre de l’Intérieur, Mohammed ben Nayef. Ce dernier arrivait jusqu’alors en deuxième position dans l’ordre de succession. En même temps, le prince Moqren a été démis de ses fonctions de vice-Premier ministre, poste auquel a accédé le prince Mohammed ben Nayef suivant le même décret. Cette disposition lui laisse, par ailleurs, ses attributions de ministre de l’Intérieur. Pour information, Moqren, 69 ans, avait accédé au rang de prince héritier suite à la mort du roi Abdallah en janvier dernier. Ce souverain avait été remplacé au trône par le roi Salmane, 79 ans. A peine arrivé aux commandes, celui-ci avait démis deux des fils de son prédécesseur de leurs fonctions ministérielles et nommé Mohammed ben Nayef dans son nouveau gouvernement. Toujours aujourd’hui, un des fils du dirigeant saoudien, Mohammed ben Salmane, a été nommé, par décret royal, au second rang dans l’ordre de succession au trône. En parallèle, il demeure ministre de la Défense et à la tête du Conseil économique et de développement, une structure de coordination initiée par le roi Salmane.

En désignant Mohammed ben Nayef comme successeur, le souverain saoudien devrait bénéficier de son appui pour renforcer le contrôle de la branche Soudairi de la famille royale, alors peu influente sous le règne d’Abdallah.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*