Arabie Saoudite : le groupe EI revendique un attentat-suicide

attentat-ksaUn attentat-suicide a eu lieu vendredi dans la mosquée chiite du village de Koudeih dans l’est de l’Arabie Saoudite. D’après un bilan du ministère de la Santé, cette attaque, qui a été revendiquée par le groupe Etat Islamique (EI), a fait 21 morts et 81 blessés.

Depuis novembre dernier, la communauté chiite basée dans le royaume wahhabite n’avait plus été la cible d’attentat. D’après certains témoignages relayés par la presse, un kamikaze confondu parmi les croyants venus assister à l’office a déclenché l’engin explosif qu’il portait sur lui. Cette version des faits a été confirmée hier après-midi par le ministère saoudien de l’Intérieur : « un individu a fait détoner une bombe qu’il portait sous ses vêtements pendant la prière du vendredi », a-t-il déclaré avant de se dire déterminé à « traquer toute personne impliquée dans ce crime terroriste perpétré par des personnes cherchant à porter atteinte à l’unité nationale, et à la présenter à la justice ».

De son côté, l’organisation de l’EI a affirmé, par le biais d’un communiqué posté sur des sites web djihadistes, que « les soldats du califat dans la province de Najd (c’est-à-dire l’Arabie Saoudite) » sont à l’origine de cet attentat. Le même groupe a également indiqué qu’un kamikaze a effectivement actionné une ceinture d’explosifs mise sur lui lors de la prière. Et de conclure en promettant aux chiites « des jours sombres » d’ici à ce que « les soldats de l’EI » les « chassent de la péninsule arabique ».
S’exprimant en direct sur la chaîne Al-Ekhbariya, le mufti d’Arabie Saoudite, principal chef religieux sunnite du royaume, Cheikh Abdel Aziz Ben Abdallah Al-Cheikh, a condamné cette attaque : « c’est un acte criminel destiné à creuser un fossé entre les fils de la nation … et à propager les troubles dans notre pays », a-t-il déclaré.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*