Syrie : les forces kurdes en passe de reprendre aux djihadistes une ville clé à la frontière turque

porte-tall-aybadSelon l’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme) et certains de leurs responsables, les forces kurdes syriennes sont parvenues hier dimanche aux portes de Tall Abyad pour reprendre aux combattants de l’Etat islamique cette ville clé à la frontière avec la Turquie qui offre aux djihadistes un important point d’entrée d’armes et de combattants.

Selon le commandant des YPG (Unités de protection du peuple kurde) Hussein Khojer, les forces kurdes, appuyées par des rebelles syriens et les frappes aériennes de la coalition internationale antidjihadiste, sont arrivées à « 50 mètres de l’entrée Est de la ville » après quatre jours de marche. Elles auraient engagé le combat contre l’Etat islamique à un barrage. Cette bataille semble en faveur des kurdes. L’OSDH estime à 150 le nombre de djihadistes encore présents à Tall Abyad et qui devraient, comme ils l’ont menacé, se retirer s’ils ne reçoivent pas de renforts de leur bastion de Raqqa. Or, les raids de la coalition rendent improbable un tel acheminement de troupes.

Mais les avancées des forces kurdes ne sont pas vues d’un bon œil par tout le monde, plus particulièrement par la Turquie. Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé les combattants kurdes de prendre pour cible les populations arabes et turkmènes de Tall Abyad, ce que les forces kurdes ont rejeté, et jugé que l’avancée kurde pourrait constituer une menace à venir pour la Turquie. Ankara considère le PYD (Parti de l’Union Démocratique), l’aile politique des YPG et branche syrienne du PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan), comme une organisation terroriste et craint que les succès des YPG ne provoquent une poussée séparatiste kurde dans le sud frontalier de la Syrie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*