Syrie : l’Etat islamique poursuit sa sanglante offensive sur Kobané

kobaneL’offensive surprise depuis jeudi de l’Etat islamique sur Kobané a donné lieu à l’un des « pires massacres » du mouvement extrémiste en Syrie selon l’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme). Alors que les combats se poursuivent, au moins 164 civils auraient déjà été tués.

Les informations qui émanent de la ville kurde syrienne frontalière de la Turquie sont particulièrement inquiétantes. Des sources médicales et des résidents dans la ville accusent l’Etat islamique d’avoir exécuté 120 civils dans leurs maisons, tués par les roquettes du groupe ou par ses tireurs embusqués. Dix-huit corps de civils, dont ceux d’enfants, tués par balles à courte distance, ont été retrouvés vendredi dans les rues de la ville. Enfin, l’Organisation Non Gouvernementale basée en Grande-Bretagne et qui dispose d’un large réseau de sources en Syrie rappelle que 26 civils ont été exécutés jeudi dans un village poche de Kobané.

Hier soir, dans Kobané, la situation restait très tendue avec la poursuite d’affrontements par endroits. Les djihadistes étaient retranchés dans des immeubles. Selon Mostafa Ali, un journaliste originaire de Kobané qui se trouve aux abords de la ville, les combattants de l’Etat islamique y retiendraient au moins 70 civils en otage, s’en servant comme boucliers humains, ce qui empêcherait les combattants kurdes d’attaquer les immeubles qu’ils encerclent.

Le déroulement des évènements sur le terrain semble donner raison aux observateurs qui affirment que l’objectif de cette offensive sur Kobané serait de tuer le plus de Kurdes possibles, l’Etat islamique n’étant pas en position de prétendre à une reprise de la ville. Les djihadistes espèreraient ainsi se venger des différentes défaites infligées par les Kurdes depuis plusieurs mois, y compris à Kobané même en janvier dernier. Les YPG, les Unités de protection du peuple kurde, ont interdit aux habitants restés en ville de circuler en raison de la présence de nombreux tireurs embusqués de l’Etat islamique.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*