Irak : lourd bilan humain après un attentat au camion piégé

irak-attentatJeudi à Bagdad, plus de 50 personnes ont trouvé la mort suite à un attentat au camion piégé perpétré sur un marché du quartier chiite de Sadr City. Une attaque immédiatement révendiquée par l’organisation de l’Etat Islamique (EI).

Pour la énième fois sur le territoire irakien, les chiites ont été de nouveau pris pour cible lors d’une attaque islamiste. D’après des sources médicales et de sécurité irakiennes, celle-ci a fait au moins 54 morts et 100 blessés jeudi à Bagdad à la suite de l’explosion d’un camion piégé sur un marché du quartier chiite de Sadr City. Peu après la perpétration de cet attentat, le groupe EI l’a revendiqué. Il faut noter que les chiites constituent les cibles-phare des djihadistes membres de cette organisation, ces derniers les considérant comme hérétiques. Les éléments de l’EI ont choisi de frapper aux alentours de 6 h 00 du matin (3 h 00 GMT), lorsque beaucoup de monde converge vers ce marché de fruits et de légumes. Résultat : il s’agit d’un des attentats les plus meurtriers survenus ces derniers mois à Bagdad. Le mois dernier, ce groupe djihadiste était déjà à l’origine de l’organisation d’un attentat-suicide sur un marché de Khan Bani Saad, localité majoritairement chiite distante de 20 km au nord de Bagdad. Au mois 90 morts et une centaine de blessés avaient été dénombrés.

Tout récemment, le chef d’état-major de l’armée américaine sortant avait préconisé une partition du territoire irakien comme solution aux multiples problèmes qu’occasionne la cohabitation entre les communautés chiite et sunnite.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*