Le FMI accorde une enveloppe de 11,8 millions de dollars à la Centrafrique

Bureau-Fonds-monetaire-internationale-Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a donné son feu vert au décaissement de 11,8 millions de dollars en faveur de la République centrafricaine (RCA), à titre de la facilité de crédit rapide (FCR).

Cette enveloppe doit permettre au gouvernement centrafricain de faire face à des besoins urgents en matière de balance des paiements et de mener à bien son programme de relance de l’économie, précise le FMI dans un communiqué. La RCA avait déjà reçu du FMI une première facilité de crédit rapide de 7,9 millions de dollars en mars dernier.

La Centrafrique a basculé dans le chaos dans le sillage du renversement, en mars 2013, du régime de François Bozizé par la coalition rebelle à dominante musulmane, la Séléka. Les exactions perpétrées durant des mois par les combattants de la Séléka contre la population majoritairement chrétienne, ont abouti à la formation de milices d’autodéfense dites anti-balaka, déclenchant un cycle infernal de violences interconfessionnelles.

L’armée française a dû intervenir dans le cadre de l’opération Sangaris pour mettre fin aux massacres. Des élections présidentielle et législatives qui doivent permettre de tirer un trait sur le conflit auront lieu le 18 octobre.

La FCR est un mode de financement mis en place par le FMI pour apporter un appui financier rapide sous forme d’un décaissement unique immédiat, aux pays à faible revenu aux prises avec des besoins de financement urgents.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*