Yémen: La coalition arabe visée par des tirs aux roquettes à Aden

yemen-hotel-tirs-roqueteDes tirs de roquettes selon la coalition arabe qui affronte les rebelles Houthis dans le pays, ou une série d’attentats-suicides selon l’Etat islamique, ont eu lieu mardi à Aden, ville du sud-ouest du Yémen, faisant 22 morts.

Selon des responsables yéménites et la coalition arabe, un hôtel à Aden, la capitale de facto du Yémen, a été ciblé par deux roquettes aux premières heures de la matinée de mardi. Le bâtiment abritait le Premier ministre Khaled Bahah ainsi que des membres de son gouvernement qui sont sortis indemnes de cette spectaculaire attaque.

Dans le même temps, deux autres roquettes ont visé deux autres sites tenus par la coalition arabo-sunnite opérant au Yémen et dominée par les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite. Selon l’agence officielle des Emirats arabes unis WAM, qui a imputé l’attaque aux rebelles chiites Houthis et à leurs alliés, des militaires restés fidèles à l’ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh, quinze soldats de la coalition et de la « résistance » yéménite ont été tués.

Mais dans un communiqué mis en ligne sur son site, l’organisation de l’Etat islamique a revendiqué a revendiqué ces attaques, parlant d’attentats suicides. Il a mis en ligne des photos des quatre kamikazes auteurs des attentats et une image d’un hôtel en feu. Selon le mouvement radical sunnite, ces attaques lui ont permis de tuer « des dizaines » de personnes parmi les militaires de l’Arabie saoudite et des Emirats, les deux principaux piliers de la coalition arabe intervenue fin mars au Yémen.

Quoi qu’il en soit, ces attaques sont un revers pour le gouvernement yéménite et la coalition arabe qui combat les rebelles houthis, alors qu’ils affirmaient avoir « pacifié » Aden. La ville abrite le Premier ministre Bahah et son gouvernement depuis le mois dernier après six mois d’exil en Arabie saoudite. Le gouvernement de Bahah a annoncé son intention de demeurer dans la ville malgré les attaques d’hier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*