Le Premier ministre français à Riyad, pour attirer les investisseurs saoudiens

valls-ksaLe Premier ministre français, Manuel Valls accompagné de certains de ses ministres, effectue actuellement une visite officielle à Riyad en Arabie Saoudite, où bon nombre de contrats en faveur des entreprises tricolores devraient être conclus ce mardi, à la faveur des rapports entre les deux pays qui sont au beau fixe.

Avant la visite du chef du gouvernement français, le président François Hollande avait été reçu en grandes pompes en mai dernier au royaume wahhabite en tant qu’invité d’honneur du Conseil de Coopération des pays du Golfe (CCG).

A présent, Valls goûte aux mêmes privilèges en compagnie de plusieurs membres de l’Exécutif français, dont le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, et le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Riyad et Paris partagent divers points de vue similaires, notamment en ce qui concerne la Syrie, les deux parties étant farouchement opposées à tout accord avec Bachar al-Assad. Les deux Etats avaient également fait preuve de fermeté lors des discussions sur le nucléaire iranien. Ainsi, il n’est pas surprenant que cette bonne entente politique donne lieu à la signature d’importants contrats sur le plan commercial.

En mai dernier, les autorités françaises avaient d’ores et déjà annoncé la tenue de discussions commerciales portant sur des contrats de plusieurs dizaines de milliards d’euros dans divers domaines, dont l’armement, les infrastructures, la santé et les transports.

Le mois suivant, des contrats de 10 milliards d’euros (11 milliards de dollars) environ avaient été signés à l’occasion du passage du ministre saoudien de la Défense, Mohammed Ben Salmane, dans la capitale française.

Une liste de contrats qui devrait s’allonger aujourd’hui à Riyad, avec, entre autres probables bénéficiaires, Airbus, Veolia et Thalès.

Manuel Valls est accompagné de 200 chefs d’entreprises françaises devant prendre part au forum franco-saoudien.

A propos de Fitzpatrick 1317 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*