Syrie : l’Etat islamique et Al-Qaïda menacent la Russie

A member loyal to the ISIL waves an ISIL flag in RaqqaLes organisations djihadistes Etat islamique et Al-Qaïda ont proféré dans des enregistrements séparés diffusée mardi sur les réseaux sociaux, des représailles contre la Russie pour avoir envoyé ses avions aider les troupes du régime syrien de Bachar al-Assad.

Dans une vidéo diffusée hier sur les sites djihadistes, le porte-parole de l’Etat islamique, Abou Mohamed al-Adnani appelle les musulmans en tous lieux, de lancer le djihad contre les Russes et les Américains.

Avant lui, le chef du Front al-Nosra, Abou Mohammad al-Jolani a appelé « les moudjahidines du Caucase à soutenir autant qu’ils le peuvent le peuple de Syrie » et à rendre œil pour œil en tuant la population et les soldats russes en réponse à l’intervention militaire russe en Syrie.

Ces déclarations montrent, si besoin est, à quel point le conflit syrien est devenu complexe. L’Etat islamique et Al-Qaïda ont fait des Etats-Unis et de la Russie un ennemi commun tout en combattent séparément le régime de Bachar al-Assad, et se font la également la guerre entre eux. De leur côté, les Etats-Unis et la Russie ont des intérêts divergents étant donné que les premiers veulent l’éviction de Bachar al-Assad tandis que la seconde fait tout pour le maintenir au pouvoir.

Depuis le 30 septembre, la Russie intervient avec son aviation pour venir en aide au régime de Bachar al-Assad dont il est le plus fervent allié et qui avait subi plusieurs revers face aux rebelles. Ces dernières 24 heures, avec 86 cibles frappées, l’Etat islamique et Al-Qaïda ont vu leurs positions subir un nombre record de frappes menées par les avions de chasse russes depuis le début de leur intervention en Syrie. Mais bien que Moscou vise également les djihadistes, sa première cible semble être les rebelles islamistes qui menacent le plus directement le pouvoir de Bachar al-Assad.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*