Irak : libération de 70 otages détenus par l’EI

liberation-otage-ei-irakUn élément des forces spéciales américaines a trouvé la mort au cours d’une opération commando qui a permis à la libération d’environ 70 otages des mains des rebelles du groupe Etat Islamique (EI) dans le nord de l’Irak, à 60 kilomètres au sud-ouest de Kirkouk, a-t-on annoncé jeudi de sources américaines.

L’opération commando a faite plusieurs morts parmi les combattants de l’organisation de l’EI dont cinq djihadistes ont été capturés, a indiqué le porte-parole du Pentagone, Peter Cook, précisant que l’attaque, qui a eu lieu dans la nuit du mercredi à jeudi, a été décidée suite à une requête des autorités du Kurdistan irakien sur la base de renseignements signalant le massacre imminent de nombreux otages.

C’est le premier soldat américain à trouver la mort sur le front irakien au cours d’une offensive terrestre depuis l’engagement en 2014, de l’armée des Etats-Unis contre l’EI en Irak.

De leur côté, les autorités du Kurdistan irakien ont indiqué qu’il n’y avait pas de Kurdes parmi les otages libérés, précisant qu’une vingtaine d’insurgés de l’EI ont été abattus au cours de l’opération alors que six autres djihadistes ont été capturés.

Un responsable du secrétariat américain à la Défense a fait savoir que des dizaines de militaires américains ont pris part à cette attaque. L’un de ces soldats américains qui a été blessé, a été évacué en urgence à Erbil, mais il n’a pas survécu à ses blessures. Le même responsable a affirmé que cinq hélicoptères américains ont été mis à contribution lors de cette mission avant d’ajouter que des frappes aériennes avaient été menées avant et après l’opération dans le but de bloquer les accès à la prison de l’EI et ont procédé par la suite, à sa destruction.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*