Syrie : l’Etat islamique accusé d’avoir utilisé du gaz moutarde en août dernier

gaz-moutarde-syrieDes militants syriens ont accusé l’Etat islamique d’être derrière l’utilisation de gaz moutarde durant des combats en Syrie en août, un recours à l’arme chimique que l’OIAC (Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques) a pour la première fois confirmé hier vendredi.

Le directeur de l’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme) a affirmé que c’était l’Etat islamique qui a utilisé des gaz toxiques durant son attaque le 21 août dernier contre Marea, une localité syrienne frontalière de la Turquie et tenue par les rebelles. Un journaliste présent dans la localité le jour de l’attaque a affirmé que tous les obus avaient été tirés de l’est de Marea, une région complètement aux mains de l’Etat islamique. L’OIAC a confirmé vendredi sans désigner de responsables, conformément au statut, que du gaz moutarde avait été utilisé en Syrie en août. Une autre équipe d’experts ont conclu que des incidents en mars 2015 dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, avaient vraisemblablement vu l’utilisation d’un ou plusieurs agents chimiques, dont le gaz de chlore, en tant qu’armes. Les organisations des droits de l’homme pointent du doigt le régime de Damas pour cette dernière attaque.

La question de l’origine des armes chimiques utilisées reste posée. Selon l’OSDH, le gaz moutarde de l’attaque d’août dernier ne venait pas de Syrie, mais probablement de Turquie ou d’Irak, Damas étant censé avoir détruit tout son arsenal chimique aux termes d’un accord américano-russe de septembre 2013 qui lui a permis d’éviter des bombardements occidentaux. Certains militants syriens pensent que l’Etat islamique compte dans ses rangs des experts formés sous le régime de Saddam Hussein en Irak et qui l’ont aidé à obtenir ces produits chimiques.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*