L’armée syrienne brise un long siège de l’Etat islamique sur un aéroport au nord du pays

armee-syrieL’armée syrienne a brisé hier mardi, un siège de plus de deux ans que l’Etat islamique tenait sur l’aéroport militaire de Kweires, près d’Alep, dans le nord du pays, remportant au passage sa première victoire significative face à l’organisation djihadiste depuis le début de l’intervention russe dans le pays.

Des journalistes ont rapporté l’entrée dans l’aéroport hier en fin d’après-midi d’éclaireurs de l’armée tandis que la télévision publique annonçait que l’armée arabe syrienne faisait la jonction avec les forces défendant la base aérienne.

Bien que plusieurs d’entre eux aient été tués, des combattants de l’Etat islamique se trouveraient toujours dans d’autres secteurs autour de l’aéroport militaire de Kweires assiégé depuis avril 2013 par une coalition de rebelles.

Après une guerre fratricide entre djihadistes et groupes rebelles en janvier 2014, c’est l’Etat islamique qui avait encerclé l’aéroport. Selon l’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme), l’offensive pour reprendre l’aéroport a été lancée fin septembre, appuyée par des combattants iraniens, des miliciens du Hezbollah chiite libanais et par des frappes aériennes russes. Si cette victoire se confirmait, elle pourrait permettre à l’aviation russe d’utiliser cet aéroport et pour accroître sa puissance de feu, notamment dans la région d’Alep.

L’intervention le 30 septembre de la Russie, alliée indéfectible du régime de Bachar al-Assad, a permis à l’armée syrienne de s’emparer de plusieurs localités avant d’essuyer plusieurs revers, perdant récemment du terrain dans la province de Hama, au centre du pays, et piétinant dans les provinces de Lattaquié (Ouest) et d’Idleb (Nord-ouest).

La cité balnéaire de Lattaquié, un fief du régime syrien qui a été relativement préservée depuis le début de la guerre en 2011, a été frappée dernièrement selon la télévision d’Etat, par deux obus qui ont tué au moins 22 personnes et blessé 62 autres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*