La Turquie abat un avion russe ayant violé son espace aérien

su24La Turquie a abattu hier mardi, un avion militaire russe qui avait, selon elle, violé son espace aérien à sa frontière avec la Syrie.

L’avion russe, un chasseur-bombardier Soukhoï Su-24, a été abattu par deux F-16 turcs dans le nord-ouest de la Syrie, au nord de Lattaquié, théâtre de violents combats entre l’armée syrienne et des groupes rebelles.

L’état-major russe a indiqué que les deux pilotes ont pu s’éjecter à l’aide leur siège éjectables avant le crash, mais l’un d’eux a été abattu avant de toucher le sol, une version qui a été avancé peu auparavant par l’opposition syrienne. Le second pilote aurait été récupéré par l’armée syrienne. De plus, un autre soldat a été tué dans les opérations héliportées engagées en Syrie pour tenter de retrouver l’équipage du Soukhoï.

Les relevés des radars turcs eux-mêmes ainsi que les Américains confirment que le Sukhoï Su-24 russe n’a survolé l’espace aérien turc que quelques secondes et a été abattu alors qu’il était en voie de quitter l’espace turc pour s’enfoncer en Syrie. Selon toute vraisemblance, l’avion russe abattu participait à des bombardements contre des villages turkmènes situés dans le nord-ouest de la Syrie, à proximité de la frontière turque.

Entre 2 et 3 millions de Turkmènes, turcophones, ont rapidement pris les armes contre l’armée loyale à Bachar al-Assad au début de la guerre syrienne. Les bombardements russes, intensifiés depuis une bonne semaine, ont contraint quelque 2.000 villageois Turkmènes à se réfugier en Turquie où ils sont victimes de discriminations.

Les craintes d’une escalade suite à cet incident sont réelles. Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé un coup de poignard dans le dos et promis des conséquences sérieuses sur les relations russo-turques. Les pays alliés de la Turquie au sein de l’OTAN se sont montrés solidaires avec Ankara mais ont multiplié les appels au calme pour éviter toute escalade.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*