Arabie saoudite : Vingt femmes intègrent pour la première fois les conseils municipaux

femme-ksaVingt candidates saoudiennes ont été élues aux municipales organisées le 12 décembre en Arabie saoudite, où les femmes ont pu exercer pour la première fois, leur droit de vote et d’éligibilité.

Les heureuses élues, qui sont d’origines diverses, ont raflé environ 1 % des quelque 2.100 sièges des conseils municipaux. Même si cette proportion pourrait paraître dérisoire, elle constitue un grand pas pour les femmes saoudiennes, lesquelles n’avaient ni le droit de voter ni celui de se porter candidates.

Néanmoins, jusqu’à présent, les Saoudiennes n’ont toujours pas le droit de conduire et demeurent sous la tutelle de leurs parents de sexe masculin, qui peuvent trancher sur diverses questions liées à leur existence à l’instar du mariage, des études supérieures et des voyages à l’étranger.

Il est possible que plus de femmes fassent leur entrée dans les conseils municipaux sur décision du roi saoudien. 1.050 sièges de ces instances étant soumis à l’approbation du monarque saoudien qui pourrait en confier un bon nombre à des femmes.

A l’occasion de ce scrutin municipal, 979 femmes s’étaient présentées sur un ensemble d’environ 7.000 candidats. A noter que les conseils municipaux constituent les seuls organes de gouvernance élus par les citoyens dans le royaume wahhabite.

Ne disposant pas de pouvoirs législatifs, les conseils municipaux interviennent comme consultants auprès des autorités saoudiennes et prennent part à la gestion des finances des municipalités.

A cause des règles très strictes sur la séparation des femmes et des hommes dans les espaces publics, la majorité des candidates ont mené leur campagne sur internet, particulièrement via les réseaux sociaux. Ce n’était donc possible ni pour les candidats ni pour les candidates de s’adresser directement à un électorat de sexe opposé. Pour moins défavoriser les femmes mettant le Niqab, la commission électorale saoudienne a interdit aux postulants des deux sexes de faire apparaître leur visage sur internet, les panneaux d’affichage et les flyers. Les candidats n’avaient également pas la possibilité de passer sur les écrans de la télévision.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*