La Banque Mondiale approuve d’importants prêts à l’Egypte et à l’Irak

La Banque Mondiale a annoncé jeudi, l’attribution d’un prêt d’un milliard de dollars à l’Egypte et de 1,2 milliard de dollars à l’Irak pour aider ces deux Etats à faire face à leurs problèmes d’ordre économique.

L’institution financière internationale entend soutenir, en Egypte, «le programme de réformes du gouvernement pour promouvoir la consolidation budgétaire, garantir un approvisionnement viable en énergie et créer un environnement favorable aux entrepreneurs», a indiqué son directeur pour l’Egypte, Asad Alam.

En clair, cette aide devrait permettre au pays des pharaons d’améliorer la collecte de l’impôt et la gestion de la dette et de libéraliser le marché énergétique. Il faut noter que, par la suite, la Banque mondiale pourrait approuver deux prêts supplémentaires d’un milliard de dollars chacun en faveur de l’Egypte. Elle a en outre précisé que son appui à l’Egypte, pourrait aller jusqu’à 8 milliards de dollars sur la période 2015-2019.

Par ailleurs, l’Egypte va également bénéficier d’une aide considérable de l’Arabie Saoudite, qui s’est engagée mercredi dernier, à y investir 8 milliards de dollars et lui apporter une aide pétrolière sur les 5 prochaines années.

Pour ce qui est de l’Irak, le prêt de la BM vise à aider ce pays « à renforcer sa stabilisation budgétaire et à améliorer la gestion du secteur énergétique pour aider à limiter l’impact de la chute des prix du pétrole et de la hausse des dépenses de sécurité ».

Avant cette dernière aide, la Banque Mondiale avait déjà injecté en Irak 355 millions de dollars pour améliorer son réseau de transports et autant pour reconstruire et réfectionner les municipalités endommagées dans le conflit en cours.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*