Israël inquiet de la levée des sanctions contre l’Iran

Les autorités israéliennes sont plus tendues que jamais depuis la levée des sanctions internationales contre l’Iran. Elles ont d’ailleurs promis de signaler toute la violation des engagements pris par la République islamique sur ses activités nucléaires.

L’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique) a déclaré samedi que l’Iran s’était mis en conformité avec l’accord conclu le 14 juillet dernier à Vienne avec les puissances du P5+1, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne, une déclaration qui a directement débouché sur l’annonce de la levée des sanctions économiques et financières imposées à l’Iran.

Le jour même, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a publié un communiqué très critique dans lequel il affirmait que l’Iran n’avait pas abandonné ses ambitions d’acquérir l’arme nucléaire, et continuait à agir pour déstabiliser le Moyen-Orient et répandre le terrorisme dans le monde en violant ses engagements internationaux.

Le lendemain, en Conseil des ministres, Netanyahu a soutenu que les efforts d’Israël avaient jusqu’alors empêché l’Iran de se doter d’armes nucléaires. Son cabinet a fait savoir qu’Israël surveillerait de près les activités nucléaires de Téhéran et signalerait le moindre écart à l’égard de l’accord de Vienne qui est censé limiter le programme atomique iranien à sa seule composante civile. Le ministère israélien du Renseignement s’attend à ce que Téhéran profite de la levée des sanctions internationales pour se concentrer dans un premier temps à la relance de l’économie du pays avant de reprendre tôt ou tard ses ambitions nucléaires.

Pour calmer les inquiétudes israéliennes, le président américain Barack Obama a réitéré les garanties américaines en faveur de la sécurité d’Israël et de ses autres alliés régionaux. Mais il semble peu probable que l’administration américaine consente à l’accroissement de son aide militaire à l’Etat hébreu, aide que le gouvernement israélien souhaite voir passer de trois milliards actuellement à cinq milliards de dollars.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*