Irak : la mission de l’ONU confirme l’assassinat d’un de ses employés

Un employé de l’Onu enlevé l’an dernier au nord de la capitale irakienne Bagdad a été assassiné, a annoncé mardi, la mission d’assistance des Nations unis pour l’Irak (MANUI) qui dans la foulée, a condamné ce meurtre et appelé les autorités irakiennes à ouvrir une enquête.

Dans un communiqué, la MANUI a condamné « avec la plus grande fermeté la mort de l’un de ses membres qui a été enlevé en avril 2015 et dont la mort a été authentifiée seulement lundi ». «La mission appelle les autorités irakiennes à mener une quête minutieuse et transparente et de traduire les responsables devant la justice ».

L’employé des Nations Unies victime de cet assassinat, Amer al-Kaissy travaillait dans la province de Diyala avant de disparaître le 26 avril dernier à Baqouba, le chef-lieu de cette province située au nord-est de la capitale irakienne.

Selon le communiqué de la mission onusienne en Irak, « des milices actives dans la région sont suspectées de l’avoir enlevé ». Il faut noter que les autorités irakiennes ont sollicité l’appui de milices chiites dans le but de contrecarrer l’avancée du groupe Etat islamique (EI) vers Bagdad en 2014.

Bien que ces groupes armés aient joué un rôle clé pour repousser les djihadistes, ils ont été, à plusieurs reprises, accusés d’avoir commis diverses exactions dont des meurtres, enlèvements et pillages à l’encontre des civils, au cours de leurs affrontements armés contre l’organisation de l’EI.

Après la disparition de son salarié, l’ONU a appelé en vain l’Exécutif irakien à mettre tout en œuvre pour le retrouver vivant. Le représentant des Nations Unies en Irak, Jan Kubis, n’a pas caché sa déception suite au mutisme des autorités irakiennes à ce sujet.

A propos de Fitzpatrick 1331 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*