Une série d’attentats meurtriers en Syrie revendiqués par l’Etat islamique

Plusieurs attentats spectaculaires dans des zones tenues par le régime de Bachar Al-Assad en Syrie, ayant fait dimanche plus de 150 morts, ont été revendiqués par les djihadistes de l’organisation terroriste Daech (acronyme arabe de l’Etat islamique).

Un attentat, le plus sanglant du genre dans la ville depuis 2011, a été commis à Homs, la troisième ville du pays. Une attaque à la voiture piégée dans un quartier à majorité alaouite, une communauté issue du chiisme et à laquelle appartient le président syrien Bachar al-Assad, a fait, selon l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), 59 morts. Quelques heures plus tard, un double attentat djihadiste a eu lieu à Sayeda Zeinab, une localité située à 5 kilomètres au sud de Damas et abritant le mausolée de l’une des petites-filles du prophète Mahomet, un haut lieu du chiisme. Ce double attentat a fait 83 morts selon l’agence de presse syrienne Sana et 96 morts selon l’OSDH, dont au moins 60 civils et plus de 160 blessés. Selon l’OSDH basé à Londres, au moins une soixantaine de magasins et de nombreuses façades d’immeubles ont été dévastés.

Le bilan des attentats d’hier est l’un des plus lourds pour des attaques de ce genre depuis le début du conflit en 2011. Toutes ces attaques ont été revendiquées par l’Etat islamique, via l’agence Amak, qui soutient l’organisation sunnite extrémiste. Celle-ci menace de mener de nouvelles attaques.

Malgré ces attentats, Washington et Moscou continuent à pousser les parties au conflit, pour la mise en place d’un cessez-le-feu. Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry a annoncé ce week-end à Amman, « un accord provisoire en principe » avec la Russie sur les modalités d’une trêve en Syrie, qui « pourrait commencer dans les prochains jours ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*