L’Arabie Saoudite et le Nigeria ensemble pour stabiliser le marché pétrolier

Le roi Salmane d’Arabie saoudite a eu mardi à Ryad, des entretiens avec le président nigérian, Muhammadu Buhari, focalisés sur les moyens de stabiliser les prix du pétrole, principale source de revenus du Nigéria et du Royaume wahhabite.

Profitant d’une tournée d’une semaine dans les pays du Golfe qui doit le conduire aussi au Qatar, le président Buhari a abordé avec le roi Salmane les relations bilatérales et la situation régionale, a indiqué l’agence officielle saoudienne SPA.

Le Nigeria souffrant de la chute des prix du pétrole, qui a considérablement réduit ses revenus publics et affaibli le Naira, la monnaie nationale, le président Buhari recherche auprès du monarque saoudien, des solutions afin de faire face à cette situation.

Cette rencontre intervient une semaine après l’appel lancé à Doha, par l’Arabie saoudite, la Russie le Qatar et le Venezuela à tous les pays producteurs de geler leur production à son niveau de janvier pour soutenir les prix.

Mais, cette décision s’est heurtée au refus de l’Iran qui par la voix de son  ministre du Pétrole, Bijan Namadar Zanganeh, a rejeté l’idée d’un gel du niveau de la production pétrolière, la qualifiant de plaisanterie.

Le Nigeria n’ayant pas encore évoqué le gel de sa production, des analystes s’attendent à voir ce pays soutenir la décision des quatre pays appelant au gel de la production pétrolière à son niveau de janvier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*