Le gouvernement d’Inde promet cinq milliards de dollars d’aide aux agriculteurs

Le ministre indien des Finances, Arun Jaitley, a promis ce lundi devant le Parlement une aide de plus de cinq milliards de dollars d’ici cinq ans à l’intention des agriculteurs du pays pour doubler leurs revenus.

Cette aide sera inclue dans le projet de budget 2016/17 (clos fin mars). Elle concernera simultanément plusieurs volets, à savoir, l’assurance des récoltes, l’amélioration de leur accès aux marchés, l’accélération du déploiement du service Internet, ou encore le renforcement du budget du programme de garantie d’emplois en milieu rural (NREGA) mis en place par le précédent gouvernement dirigé par le parti du Congrès et qui garantit 100 jours d’emploi par an sur des travaux publics pour tout foyer qui en fait la demande.

Le gouvernement a aussi promis d’électrifier tous les villages d’ici mai 2018, quelque 300 millions d’habitants n’ont toujours pas accès à l’électricité. Globalement, l’Inde va consacrer 12.7 milliards de dollars dans son budget annuel au développement du monde rural.

L’Inde compte actuellement 120 millions d’agriculteurs présentés par le ministre indien des Finances comme « la colonne vertébrale de la sécurité alimentaire de l’Inde ». En dépit de sa croissance, la plus forte actuellement au monde, l’Inde n’arrive toujours pas à fournir de l’emploi à toute sa population active et des millions de jeunes indiens, en particulier dans les zones rurales victimes de la sécheresse, se retrouvent sans emploi.

Cette situation a récemment conduit à des émeutes meurtrières dans certaines régions du pays. Et les tensions menacent d’atteindre un point critique à l’approche de délicates élections pour plusieurs grands Etats cette année et l’an prochain où le vote du monde rural sera crucial.

Pour le BJP (Bharatiya Janata Party), le parti nationaliste hindou au pouvoir, ces élections sont de la première importance pour renforcer son poids à la chambre haute du parlement, où il ne peut, faute de majorité, faire passer ses projets de réforme, en particulier la mise en place d’une TVA harmonisée au niveau national.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*