L’opposition syrienne contre tout report des négociations de paix

L’opposition syrienne s’est vivement insurgée hier dimanche, contre un éventuel report des négociations de paix qui se tiennent actuellement à Genève, report que le régime de Damas souhaiterait à cause des élections législatives dont il a fixé la date au 13 avril prochain.

En février, le président syrien Bachar al-Assad avait annoncé la tenue le 13 avril, des élections législatives, un scrutin qui a lieu tous les quatre ans, le précédent s’étant tenu en 2012. Le coordonnateur adjoint du Haut comité des négociations (HCN), le principal groupe d’opposition présent à Genève pour ces négociations, a déclaré lors d’une conférence de presse, être au courant d’une demande du régime de reporter de deux semaines, le prochain round des négociations. Pour lui, le régime cherche à fuir ses responsabilités et à retarder les négociations, insistant pour que le prochain round ait lieu comme prévu  le 4 avril.

Depuis une semaine, des représentants d’une partie des insurgés et du régime syrien mènent un premier round de négociations indirectes à Genève avec l’émissaire des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura. Le HCN a annoncé son intention de présenter ce lundi ou demain mardi, ses « 30 réponses » aux « 30 questions » posés par Staffan de Mistura à propos de la transition politique et du futur gouvernement de transition.

Ce lundi, Staffan de Mistura devrait d’abord recevoir la délégation du régime syrien puis celle du HCN. L’actuel round des négociations en cours à Genève, a débuté depuis le 14 mars et doit en principe se terminer ce jeudi 24 mars. Une pause d’une dizaine de jours doit intervenir avant la reprise des négociations le 4 avril.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*