Israël : Un ancien espion inculpé pour avoir violé ses conditions de libération

Le ministère israélien de la Justice a annoncé que l’espion israélien, Mordechai Vanunu a été inculpé ce dimanche, pour avoir violé ses conditions de libération, plus de dix ans après sa sortie de prison.

Aujourd’hui âgé de 61 ans, Mordechai Vanunu avait été condamné en 1986, à 18 ans de prison pour «trahison et mensonge» après avoir révélé au journal anglais The Sunday Times des détails sur un supposé programme nucléaire militaire israélien avec à l’appui des photographies prises à l’intérieur de la centrale nucléaire de Dimona dans le Néguev, dans le sud du pays. Pour rappel, Israël est considéré comme le seul pays doté de l’arme nucléaire au Moyen-Orient même s’il ne reconnaît pas officiellement en disposer.

Enlevé à Rome par les services secrets israéliens, Mordechai Vanunu avait été jugé en Israël. Libéré en 2004 après avoir purgé la totalité de sa peine, il était toujours frappé d’une interdiction de sortie du territoire et n’était pas autorisé à avoir des contacts avec des ressortissants étrangers ou parler aux journalistes.

Mais, selon l’acte d’accusation de son inculpation, Mordechai Vanunu a, au cours des dernières années, violé ces restrictions. En 2013, il aurait rencontré deux citoyens américains, en 2014 il a changé d’appartement sans en informer la police, et en 2015, il a accordé un entretien à la chaîne israélienne de télévision privée Channel 2 dans laquelle il a révélé « des informations classifiées» secrètes qui, selon le réquisitoire lu au tribunal d’instance de Jérusalem, ont dû passer par la censure militaire.

En 2010, Mordechai Vanunu avait déjà purgé 11 semaines de prison pour avoir violé les conditions de sa libération en rencontrant un ressortissant étranger, rappelle un responsable pénitentiaire israélien.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*