Les réfugiés syriens ne seront pas naturalisés au Liban

Profitant de l’ouverture hier à Beyrouth du Forum d’aide à la Syrie pour l’urgence et la reconstruction, le ministre libanais des Affaires sociales Rachid Derbas a fermement opposé une fin de non-recevoir aux appels internationaux qui invitaient le Liban à envisager la naturalisation des réfugiés syriens.

Devant le Commissaire européen chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, Christos Stylianidès, ainsi que plusieurs ambassadeurs et personnalités politiques libanaises, Rachid Derbas a été catégorique. S’il a insisté sur le fait que la première intention de l’Etat libanais était de ne pas dépouiller le peuple syrien de son identité, il n’a pas non plus passé sous silence les efforts déjà consentis par les pays qui accueillent les réfugiés, dont le Liban, et qui ont fait, a-t-il dit, plus que leur devoir.

Pour le cas de son pays, le ministre des Affaires sociales a ainsi rappelé que le Liban est passé d’une croissance économique de 9% en 2010, à une croissance négative aujourd’hui. Son pays a presque perdu le tracé de ses frontières géographiques, son infrastructure a été usée en deux ans et son économie a perdu 20 milliards de dollars.

De son côté, la coordinatrice spéciale des Nations unies pour le Liban, Sigrid Kaag a indiqué que les décisions liées à l’implantation des réfugiés syriens relevaient uniquement de l’Etat libanais, rappelant au passage que 1,3 milliard de dollars avaient été investis au Liban pour préserver sa stabilité, alors que la situation politique y est déjà fragile. Mais si les aides humanitaires sont importantes, elles ne constituent pas une solution à long terme. Malgré tout le soutien apporté par l’ONU à son émissaire Staffan de Mistura, la solution politique est plus éloignée que jamais.

A propos de Fitzpatrick 1317 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*