Qatar Airways annule la commande de son premier Airbus A320neo

La compagnie aérienne du Golfe Qatar Airways a annoncé lundi, avoir annulé la commande de son tout dernier exemplaire de l’A320neo, la version remotorisée du monocouloir d’Airbus, en raison des retards de livraison.

Le directeur général de Qatar Airways Ali al Baker a déclaré que sa compagnie avait cinq avions A320neo de retard pour cet été. Cette situation a poussé la compagnie à louer des appareils pour assurer ses vols prévus. Et Qatar Airways avait annoncé le mois dernier qu’elle réduisait la fréquence de plus d’une dizaine de liaisons régulières au départ de Doha en raison des retards de livraisons de nouveaux Airbus, avec l’impact considérable sur le résultat net que cela implique pour la compagnie.

Vendredi, en marge de l’Assemblée générale de l’Association internationale du transport aérien (IATA) à Dublin, le Président-Directeur Général d’Airbus, Fabrice Brégier avait reconnu du retard par rapport à ce qui avait été promis.

La première version de l’Airbus A320neo est l’objet de problèmes sur le moteur Pratt et Whitney. Les tests ont révélé que les moteurs de Pratt & Whitney mettent trop de temps à démarrer correctement. Plusieurs incidents ont également été détectés sur ces moteurs, notamment en février avec un problème de pompe à carburant défectueuse, mais aussi des pannes logicielles.

Qatar Airways pourrait annuler d’autres commandes si le motoriste Pratt & Whitney (filiale du groupe américain United Technologies) ne parvenait pas à résoudre rapidement ses problèmes liés aux réacteurs PW1100G. Selon certaines, si le problème n’était pas résolu, il envisagerait de se tourner vers le 737 MAX de Boeing.

Les mauvaises nouvelles se succèdent pour Airbus Group après l’arrêt des négociations vendredi avec Emirates pour le même problème. Heureusement pour le groupe Airbus, Qatar Airways n’a pas exigé de pénalités de retard.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*