Syrie : Bachar Al-Assad nomme un nouveau Premier ministre

Le président syrien Bachar al-Assad a nommé hier mercredi, Imad Khamis, nouveau Premier ministre en remplacement de Waël al-Halqi, qui était en poste depuis 2012.

Le nouveau chef du gouvernement qui détenait jusqu’alors le portefeuille de l’Electricité, se voit confier la lourde tâche de gérer une économie ravagée par plus de cinq années de guerre civile.

L’ampleur de la tâche qui attend le nouveau Premier ministre syrien, est conséquente, alors que, sans ressources, le pouvoir de Damas ne contrôle plus que le tiers du territoire où vivent 60% des 23 millions de Syriens, dont sept millions de réfugiés internes.

Les défis auxquels il doit prioritairement faire face sont la lutte contre l’inflation galopante, la hausse des prix, l’effondrement de la livre syrienne et les pénuries d’essence et de gazole, le tout dans un pays miné par la corruption.

Imad Khamis hérite également de la charge de la gestion du processus dit de réconciliation, qui dispose d’un ministère spécifique. Mais, dans un régime fortement présidentiel et centralisé, il se voit épargner toutes les questions régaliennes, militaires et sécuritaires qui demeurent l’apanage du président Bachar al-Assad.

Agé de 54 ans, Imad Khanis est un sunnite originaire de la province de Damas, membre du parti Baas au pouvoir en Syrie depuis qu’il est âgé de 16 ans. Ingénieur de formation, il est l’un des meilleurs spécialistes du pays dans le domaine de l’énergie électrique, un secteur qui, avec une production en baisse de près de 60% depuis 2011, a été durement touché par la guerre.

Sa nomination intervient après l’entrée en fonction du Parlement issu des élections législatives organisées par le régime de Damas en avril dans les régions, sous son contrôle, à savoir l’Ouest où se trouvent les grands centres urbains, à l’exception d’Idlib, et une moitié d’Alep. Ce scrutin avait été vivement dénoncé par la communauté internationale et par l’opposition syrienne.

A propos de Fitzpatrick 1302 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*