L’attentat le plus sanglant de l’année perpétré en Irak 

Une attaque revendiquée par l’organisation de l’Etat Islamique (EI) a été perpétrée dimanche dans une rue commerçante d’un quartier chiite de Bagdad où, selon un bilan provisoire, au moins 119 personnes ont trouvé la mort et plus de 200 autres blessés dans cet attentat. Des chiffres sous-estimés selon certaines sources.

Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier survenu dans la capitale irakienne depuis début 2016. Le bilan va en s’alourdissant au fil des heures, on parle selon certaines sources non officielles, de 165 morts. De son côté, la chaîne de télévision américaine CNN rapporte que 25 enfants figurent parmi les morts.

L’attentat suicide a été perpétré hier avant l’aube dans le quartier chiite de Karrada à Bagdad. Les engins explosifs chargés dans un camion réfrigéré ont été actionnés dans une allée commerçante pleine de monde venu faire des courses en perspective de la fête de Aïd al Fitr marquant la fin du mois sacré de ramadan.

Dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, l’on peut voir un incendie important sur la rue principale de ce quartier populaire. Le porte-parole du ministère irakien de l’Intérieur, Saad Maan, a affirmé que l’explosion est du à un véhicule piégé actionné à proximité d’un restaurant. «Plusieurs magasins ont brûlé à la suite de la déflagration», a-t-il poursuivi.

Simultanément, un autre attentat a été perpétré dans le quartier chiite d’Al Chaab, dans le nord de Bagdad. Deux personnes sont mortes après l’explosion d’une mine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*