Le groupe Etat Islamique revendique l’attaque à la hache perpétrée en Allemagne

Le groupe djihadiste Etat Islamique (EI) a revendiqué mardi, l’attaque à la hache perpétrée la veille par un migrant afghan dans un train régional en Bavière, affirmant que l’agresseur faisait partie de ses «combattants».

«L’auteur de l’attaque à l’arme blanche en Allemagne est l’un des combattants de l’EI et il a mené cette opération en réponse aux appels à viser les pays de la coalition (dirigée par les Etats-Unis) qui combat l’EI» en Syrie et en Irak, a indiqué l’agence Amaq, proche de ce mouvement djihadiste. C’est la première fois que l’organisation de l’EI revendique une attaque en Allemagne.

A la suite de cette agression, le ministre allemand de l’Intérieur de Bavière, Joachim Herrmann, avait confié à la chaîne de télévision publique allemande «ZDF» qu’un drapeau du groupe EI avait été découvert au domicile de l’agresseur, qui était d’origine afghane et âgé de 17 ans.

Herrmann a aussi indiqué que les forces de l’ordre ont découvert, sur le même lieu, «un texte écrit en pachtoune, qui comporte à la fois des écritures en arabe et en latin, indiquant aussi qu’il s’agit de quelqu’un qui s’est radicalisé tout seul récemment».

Et d’ajouter que le texte dit que «les Musulmans doivent se défendre et s’affirmer». Le même texte pourrait également être interprété comme un message d’adieux à l’attention de son père. Bref, a-t-il dit, «en l’état actuel de l’enquête, aucun indice sur les lieux, n’a été trouvé qui établirait une connexion entre ce jeune homme et des réseaux islamistes».

D’après le porte-parole de la police allemande, cette attaque à la hache a fait « quatre blessés graves et un blessé léger », dont « au moins deux femmes ». Toutes ces victimes ont été hospitalisées selon la même source. En outre, 14 personnes ont été prises en charge suite à un choc psychologique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*