Israël : L’armée clôt 11 enquêtes sur des fautes commises pendant l’opération «Bordure protectrice»

Le bureau du procureur militaire israélien a annoncé mercredi dernier, qu’il clôturait 11 enquêtes sur des fautes présumées commises par l’armée israélienne lors de l’opération «Bordure protectrice» menée en 2014 dans la bande palestinienne de Gaza.

La plus haute instance judiciaire de l’armée a conclu que «les bombardements mortels dans la bande de Gaza, dont une frappe près d’une école des Nations unies à Rafah qui avait tué plusieurs personnes et déclenché un tollé international, avaient été menés en suivant les procédures adéquates et que les processus du choix des cibles en question était en accord avec le droit israélien et les exigences du droit international».

Dans un rapport de 21 pages, le procureur général précise que cinq enquêtes criminelles ont été fermées et que six autres ont été résolues sans procédure pénale. Mais dans le même temps, l’armée israélienne a ouvert sept enquêtes criminelles sur des incidents qui ont eu lieu pendant la énième offensive armée du Tsahal contre les populations palestiniennes de la  bande de gaza.

L’opération «Bordure protectrice», nom donnée à cette offensive de l’armée israélienne dans la bande de Gaza qui a duré 51 jours, a été déclenchée il y a deux ans maintenant. Elle s’était soldée par la mort de plus de 2.100 Palestiniens, pour la plupart des civils, dont des femmes et des enfants, selon des sources palestiniennes alors que l’armée israélienne assure qu’environ la moitié des personnes tuées étaient des combattants du Hamas, contre 73 Israéliens tués dont 66 soldats.

Suite à cette offensive, le parquet militaire général avait reçu environ 500 plaintes, qui ont entraîné des enquêtes sur 360 «incidents exceptionnels» concernant des crimes commis par des soldats israéliens. Sur ce nombre, 24 ont entraîné des procédures pénales avec l’inculpation de trois soldats israéliens pour «pillage, aide au pillage et encouragement au pillage», mais comme s’y attendaient les défenseurs des droits de l’homme, aucun soldat n’a été inculpé pour le meurtre des civils palestiniens.

A propos de Fitzpatrick 1331 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*