Un nouveau coup dur pour Al Qaïda

Samedi 27 août 2011, un responsable américain, sous couvert de l’anonymat, a annoncé la mort d’Atiyah Abd Al-Rahman, le deuxième responsable d’Al Qaïda. Il aurait été tué le 22 août dans le nord-ouest du Pakistan, dans la zone tribale du Waziristan, une région qui sert de centre de commandement à Al Qaïda et à des groupes de talibans afghans et pakistanais qui procèdent de là à de nombreuses attaques meurtrières au Pakistan et en Afghanistan. Atiyah Abd Al-Rahman ferait partie de quatre personnes tuées par un tir de drone américain.
Selon les documents recueillis dans la maison d’Oussama Ben Laden à Abbottabad dans le nord d’Islamabad après sa mort, Atiyah Abd Al-Rahman, un libyen âgé d’une quarantaine d’années, aurait assumé de multiples responsabilités dans l’organisation terroriste. Après avoir rejoint Ousama Ben Laden, dans les années 1980 alors qu’il était adolescent pour lutter contre les soviétiques, il aurait assumé successivement par la suite les charges d’émissaire d’Al Qaïda en Iran, puis celles du recrutement et des négociations avec d’autres groupes islamistes. Il serait devenu, depuis la mort de ce dernier, le principal soutien d’Aymen Al-Zawahiri, le nouveau responsable d’Al Qaïda.
Si cette information était avérée, il s’agirait là d’un nouveau coup dur porté par l’armée américaine à l’organisation terroriste après la mort d’Oussama Ben Laden le 1er mai dernier, alors que les Etats-Unis s’apprêtent à célébrer le dixième anniversaire de la mort des attentats de New-York et Washington du 11 septembre 2001 qui avaient fait près de 3 000 morts.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*