Les naufrages se poursuivent et se ressemblent au large de la Libye

Au moins neuf migrants ont trouvé la mort et dix autres, dont  quatre mineurs, sont portés disparus, à la suite de plusieurs naufrages survenus samedi dernier au large de la Libye, alors qu’un millier de migrants ont été secourus en l’espace d’une journée, selon les gardes-côtes italiens.
La vague migratoire provenant des côtes libyennes dépasse les secours. Samedi avant l’aube, le Dignity 1, navire affrété par l’ONG internationale Médecins Sans Frontières (MSF), a dû intervenir auprès d’un canot pneumatique en détresse pour en sauver environ 120 des passagers.
D’après les récits de certains rescapés, leurs proches sont portés disparus, happés par la mer. Un premier bilan établi par MSF a fait état de la disparition de six adultes et quatre enfants. Mais cet organisme a clairement indiqué que le bilan pourrait, en réalité, être bien plus lourd.
D’autres sauvetages ont eu lieu au cours de la même journée. Effectuant une patrouille en mer Méditerranée pour le compte de l’agence européenne Frontex, le navire norvégien «Siem Pilot» a croisé, en l’espace d’une journée, six canots pneumatiques bondés de centaines de migrants qu’il a secourus.
En tout, plus de 8.000 migrants ont été sauvés durant la semaine dernière au large des côtes libyennes. La situation est de plus en plus difficile dans cette zone. A titre d’illustration, des hommes à bord d’un bateau des gardes-côtes libyens ont attaqué vendredi dernier un canot. Ce qui remet en question la stratégie européenne consistant à se baser sur le travail des gardes-côtes libyens. En outre, les conditions à bord des embarcations de migrants se dirigeant vers l’Europe sont infrahumaines.

A propos de Fitzpatrick 1300 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*