Une fosse commune découverte dans la périphérie de Mossoul

Une centaine de dépouilles décapitées ont été découvertes dans une fosse commune à Hamam al-Alil, une petite ville située au sud de Mossoul et reprise à l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) lundi dernier.

Les forces de l’ordre irakiennes ont annoncé dans un communiqué, avoir découvert lundi, dans l’école d’agriculture de la ville d’Hamam al-Alil, une fosse commune où sont ensevelies les dépouilles de 100 cadavres décapités.

De son côté, le Commandement des opérations conjointes, en charge de la direction de la lutte contre les djihadistes en Irak, a confirmé que «les forces irakiennes ont trouvé 100 corps de civils la tête coupée» dans cet établissement scolaire.

Des équipes spécialisées devaient s’y rendre pour effectuer une enquête, a-t-il ajouté. Une source de presse a constaté qu’on pouvait voir des morceaux de corps humains et des os éparpillés sur ce site, au milieu de détritus jetés au même endroit.

D’ordinaire, lorsqu’une fosse commune est découverte, l’armée irakienne donne une première estimation du nombre de corps qu’elle pourrait contenir avant de procéder à leur exhumation.

A l’heure actuelle, les forces armées irakiennes ont déjà pénétré dans Mossoul par l’est. Lundi, ces troupes avançaient vers la deuxième grande ville d’Irak par le sud. C’est sur cet itinéraire qu’elles ont repris le contrôle de la localité d’Hamam al-Alil. L’armée irakienne serait en train de dégager la route conduisant à la périphérie sud de Mossoul, qui abrite l’aéroport international et une importante base militaire qui avait été désertée par l’armée en juin 2014, date à laquelle les éléments du groupe EI avaient conquis la ville de Mossoul.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*