L’Egypte obtient deux milliards de dollars d’un consortium de banques internationales

La Banque centrale d’Egypte a annoncé jeudi, qu’un consortium de banques internationales a accordé un financement de 2 milliards de dollars à l’Egypte qui est à la recherche de liquidités nécessaires à la relance de son économie qui est dans une mauvaise passe.

La veille, le ministère égyptien des Finances avait indiqué avoir procédé à l’émission «des obligations souveraines, d’une valeur de 4 milliards de dollars, cotées à la Bourse irlandaise». Il est à noter qu’une part de ces obligations a servi de garantie au prêt des 2 milliards de dollars accordés à l’Egypte.

Ces informations ont été diffusées un jour avant que le Fonds Monétaire International (FMI) n’annonce son intention de débloquer un prêt de 12 milliards de dollars sollicité par le gouvernement égyptien pour relancer une économie mal en point à la suite du soulèvement populaire de 2011 qui a abouti à l’éviction de l’ancien régime de Hosni Moubarak.

Avant d’accorder ce financement à l’Egypte, l’institution de Bretton Woods avait demandé à son gouvernement d’obtenir un prêt de 6 milliards de dollars de plus, auprès d’autres créanciers. Pour information, en septembre dernier, cet Etat d’Afrique du nord ne disposait plus que de 19,6 milliards de dollars de réserves, celles-ci ayant fondu de moitié par rapport à leur niveau en 2011.

Le prêt de deux milliards de dollars accordé par des banques internationales non identifiées, «va renforcer les liquidités et les réserves en devises de la Banque centrale», précise un communiqué de cette institution. L’Egypte devra rembourser ce financement dans un délai d’un an et a garanti ce prêt au moyen d’une part des obligations souveraines émises en dollars à la Bourse irlandaise, précise la même source.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*