Premiers heurts entre Israël et les combattants de l’Etat islamique

Israël a été pour la première fois dimanche la cible d’une attaque de l’Etat islamique sur le plateau du Golan, occupé par l’Etat hébreu depuis la guerre des Six Jours de 1967, une attaque qui surprend les observateurs, étonnés qu’elle ne se soit pas produite plus tôt mais qui semble être un incident isolé.

Dimanche, une unité de reconnaissance  israélienne de la Brigade du Golan qui patrouillait dans la « zone grise », ces poches de territoire situées entre la clôture de sécurité israélienne et la ligne de démarcation officielle avec la Syrie, a été prise pour cible par des djihadistes qui circulaient le long de la frontière syrienne.

Quatre djihadistes se trouvant à bord d’une automitrailleuse, des combattants de la Brigade des martyrs de Yarmouk, un groupe djihadiste syrien créé en 2012 et qui a fait allégeance à l’État islamique en 2014, ont ouvert le feu avec des tirs d’artillerie et des obus de mortier sur les soldats israéliens.

L’aviation israélienne, appelée en renfort, est rapidement intervenue et a détruit le véhicule et ses quatre passagers. L’armée israélienne assure que ses soldats sont indemnes.

L’État islamique a nommément désigné l’État hébreu comme une de ses cibles et le califat a juré de s’emparer de la ville sainte. Mais jamais encore l’organisation djihadiste ne s’était attaquée à Israël ou à ses intérêts. Plusieurs raisons peuvent l’expliquer.

Tout d’abord, les premiers ennemis de l’État islamique sont les chiites et l’Iran, accusés de massacrer les sunnites, ainsi que les monarchies du Golfe, accusées de répandre une fausse image de l’Islam, et les Occidentaux.

Ensuite, Israël est éloigné géographiquement des frontières du califat de l’État islamique et la présence de l’organisation est très faible dans le sud de la Syrie, frontalier avec Israël où les services de renseignement, reconnus pour leur efficacité, sont sur le qui-vive.

A propos de Fitzpatrick 1365 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*