Chine : Apple dément des problèmes de sécurité sur ses appareils après des explosions rapportées

le géant américain de la téléphonie mobile «Apple» a réagi mardi, a un rapport dressé par une autorité de défense des consommateurs de Shanghai, faisant état de nombreux incidents sur des iPhone6.

Selon la firme américaine, les explosions d’iPhone6 signalés sont dues à «des dégâts physiques externes», et non à un problème de sécurité sur l’appareil.

La semaine dernière, le Conseil des consommateurs de Shanghai avait annoncé avoir reçu ces derniers mois, huit rapports faisant état des appareils iPhone ayant spontanément pris feu lorsqu’ils étaient utilisés ou en charge en Chine.

Le régulateur indique avoir enregistré ces deux derniers mois, une multiplication par six fois, le nombre des plaintes visant Apple, des plaintes mentionnées dans un rapport disponible sur le site du régulateur. Le Conseil des consommateurs estime qu’un bon nombre de ces plaintes ne sont pas résolues de façon efficace par Apple.

Dans son communiqué, Apple affirme avoir récupéré les téléphones incriminés pour les soumettre à des tests. Il en est sorti que les incidents thermiques ont été entraînés par des dégâts physiques qui ont été constatés.

Sur la fiabilité de ses appareils, la marque à la pomme s’en tient au problème d’interruptions des iPhone 6 et 6s qu’elle a reconnu qu’elles pouvaient survenir. Apple s’est proposé de remplacer en Chine les appareils des utilisateurs d’iPhone 6s produits en septembre et octobre 2015, si leurs téléphones s’éteignaient sans raison. Mais l’entreprise américaine maintient que ce dysfonctionnement ne constitue pas un problème de sécurité.

Les problèmes de sécurité sur les appareils peuvent coûter très chers aux fabricants. Le sud-coréen Samsung, le grand concurrent d’Apple a été contraint de rappeler à l’échelle mondiale 2,5 millions d’exemplaires de sa nouvelle phlabette, le Galaxy Note 7, en raison de batteries défectueuses ayant carbonisé certains téléphones, avec un impact notable sur le résultat de l’entreprise.

Dans ce marché chinois crucial mais difficile pour Apple, le groupe américain a vu ses ventes de smartphones s’effondrer de 32% sur un an au deuxième trimestre, tandis que sa part de marché fondait drastiquement autour de 10%.

A propos de Fitzpatrick 1251 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*