La compagnie aérienne saoudienne Flynas commande 80 Airbus A320neo

Le transporteur aérien saoudien à bas prix «Flynas» a conclu lundi à Ryad, un contrat d’une valeur de 8,6 milliards de dollars avec Airbus, portant sur  l’achat de 80 avions airbus A320neo avec une option pour 40 autres avions similaires.

Kingdom Holding Co, l’actionnaire majoritaire de la compagnie Flynas, contrôlé à 95 % par le prince milliardaire, Walid ben Talal, avait annoncé jeudi dernier cet accord, sans indiquer le nombre d’appareils commandés.

D’après le président de Flynas, Ayed al-Jeaid, cette commande permettra au transporteur aérien d’affronter une demande en constante augmentation sur le marché domestique de l’aviation commerciale.

«Notre objectif majeur est de servir le royaume d’Arabie saoudite», qui concentre 70 % des dessertes de Flynas, a affirmé Bandar al-Mohanna, le PDG de NAS holding, la maison-mère de Flynas. Il s’agit pour la compagnie, a-t-il dit, de «jouer un rôle de premier plan sur le marché» régional.

Les responsables de la compagnie aérienne saoudienne low cost ont indiqué que les livraisons des nouveaux avions Airbus débuteront en 2018 et iront jusqu’en 2026. Flynas dont la flotte est constituée d’une trentaine d’A320, assure chaque année le transport d’environ six millions de passagers.

Faisant désormais face à la concurrence des compagnies aériennes Nesma et SaudiGulf sur le marché des vols intérieurs, Flynas compte aussi tirer profit des pèlerinages à La Mecque.

«Nous nous attendons à beaucoup plus de trafic pour le pèlerinage local et le pèlerinage international», a déclaré le directeur général de Flaynas, Paul Byrne. Ce responsable estime que la jeunesse saoudienne –plus de la moitié de la population saoudienne est âgée de moins de 25 ans– va «générer beaucoup d’affaires pour les compagnies aériennes» dans le futur en Arabie Saoudite.

A propos de Fitzpatrick 1300 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*