L’OIM dresse le bilan d’un naufrage au large de la Libye

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a indiqué mardi que le bilan du naufrage samedi dernier, d’un navire de migrants au large des côtes libyennes pourrait atteindre 180 morts.

L’OIM a partagé ces estimations après avoir recueilli les témoignages de quatre rescapés, en l’occurrence trois hommes et une femme. Ces derniers ont été sauvés et conduits lundi dernier dans la soirée au port de Trapani, en Sicile.

«D’après eux, il y avait environ 180 personnes à bord de l’embarcation», a déclaré le porte-parole de l’OIM et responsable de la coordination pour la Méditerranée, Flavio di Giacomo, ajoutant que «le moteur est tombé en panne environ cinq heures après le départ du bateau d’un site non identifié en Libye, et l’embarcation a commencé à prendre l’eau et à sombrer à environ 30 milles marins (55 km) de la Libye ».

Selon les quatre survivants, les secours ne sont arrivés que plusieurs heures après le naufrage. « L’un de ces hommes nous a indiqué qu’il faisait la traversée avec sa femme, qui n’a pas survécu. Il a également désespérément essayé de sauver une autre femme, mais celle-ci s’est également noyée après quelques heures dans l’eau », a indiqué M. di Giacomo.

Il est à noter qu’il y a deux Ethiopiens et deux Erythréens parmi ces quatre rescapés. Ces derniers ont finalement été secourus par un navire français dans le cadre de la mission de sauvetage de l’agence de contrôle aux frontières de l’Union Européenne (UE), Frontex.

Par la suite, les survivants ont été transférés dimanche vers le Siem Pilot, un navire norvégien de la même mission qui les a conduits en Sicile en compagnie de 34 autres migrants sauvés au cours d’une opération antérieure.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*